La communauté IPESUP

IPESUP Alumni c'est une communauté de plus de 3000 personnes : des actifs aux brillantes carrières, des étudiants dans les meilleures écoles de commerces et des préparationnaires motivés.

Des contenus exclusifs

IPESUP Alumni propose aux anciens 3 services de qualité : des conférences/confrontations culturelles, économiques d'actualité, des cocktails pour se retrouver entre anciens , un système de tutorat sur mesure pour les préparationnaires.

 

Les articles les plus récents

 
[blockquote type="blockquote_quotes" align="center"]

IMG_5448_resultat

Ipesup Alumni a invité Alexis Fontana, fondateur de l’association, à nous parler de son expérience de tuteur …

Pourquoi est-ce que tu as lancé le programme de tutorat ? 

Le programme de tutorat est un des piliers fondateurs du réseau Ipesup Alumni que j’ai initié en septembre 2013. L’idée est de permettre à chaque étudiant qui adhère à l’association de bénéficier d’un soutien personnalisé par un tuteur, ancien IPESUP, ayant récemment et brillamment intégré une école de commerce. L’objectif du tutorat s’inscrit dans la philosophie de la préparation d’excellence d’IPESUP. Le tutorat IPESUP Alumni n’est pas un programme de soutien scolaire et il ne s’agit en aucun cas d’apporter aux étudiants un soutien pédagogique car le corps professoral d’Ipesup s’en charge.

[/blockquote] Continuer la lecture...
[blockquote type="blockquote_quotes" align="center"]

athuil

Benjamin Athuil, Ipesup 2011, ESSEC

 

IPESUP Alumni vous propose une nouvelle chronique des anciens avec Benjamin Athuil,  IPESUP de la promotion 2011. Etudiant de l’ESSEC, où il a été président du BDE et où il poursuit actuellement des projets d’entrepreneuriat social.

Quels souvenirs associes-tu à IPESUP ?

Je me souviens évidemment des professeurs. Eux, qui nous ont suivi pendant 2 ans, qui nous ont fait grandir, nous ont apporté savoir et méthode, et nous ont préparé avec brio aux concours – même si ce n’était pas toujours facile ! Je crois que la mort de mes relations avec eux n’a d’égal que l’éternité du souvenir que j’ai de la plupart d’entre eux, dont les cours sont inoubliables (et d’autant moins oubliables quand on les a vécu si intensément !)

Robillard, ce vieux briscard qui n’avait qu’un mot à la bouche : « le couuuurs », Gauchon dont le regard et le ton sec nous glaçaient en khôlles, Cobast et ses plans magiques à base de flag effect et puis « roule petit mousse le vente te pousse », Fernandez aux anges un lendemain de clasicó, l’humour anglais de Mr.

[/blockquote] Continuer la lecture...
[blockquote type="blockquote_quotes" align="center"]

11195542_10153188957700306_704657406_n

Yann Hirsch, Ipesup 2000, HEC, fondateur de HypnoHome

IPESUP Alumni vous propose une nouvelle chronique des anciens avec Yann Hirsch,  IPESUP de la promotion 2000. Diplômé d’HEC qui après avoir dirigé une agence de communication se lance dans l’aventure entrepreneuriale avec HypnoHome.com

Quels souvenirs associes-tu à IPESUP ? 

Avec le recul, j’ai tendance à ne me souvenir que du positif et ce qui reste est que ce fut le moment de ma vie où j’ai le plus appris, où mon cerveau a le plus été mis à contribution. J’en garde finalement un peu le souvenir d’un marathon couru au rythme d’un 100 m.
[/blockquote] Continuer la lecture...
[blockquote type="blockquote_quotes" align="center"]

villiers

Victoire de Villiers, Ipesup 2012, ESSEC, fondatrice de Louvreuse

IPESUP Alumni vous propose une nouvelle chronique des anciens avec Victoire de Villiers,  IPESUP de la promotion 2012. Etudiante de l’ESSEC, où elle réalise un double diplôme avec l’Ecole du Louvre, elle lance en 2014 la marque de mode « Louvreuse » . Découvrez sa « parole d’ancien » !

Quels souvenirs associes-tu à IPESUP ?

Ce qui m’a le plus marqué à IPESUP, c’est l’excellence de la formation dispensée par des professeurs brillantissimes, toujours disponibles et à l’écoute de leurs élèves.

Je me souviens de la petite cour pavée de la rue du cloître où sont nées de grandes amitiés, des murs défraichis de nos salles de classe avec leurs fameuses tablettes prises d’assaut entre deux khôlles le midi, les cloches de Notre-Dame, les déjeuners sur le parvis… J’y ai vécu une année de cube intense au rythme des incontournables étapes qui ont soudé la promo (le concours blanc zero, les khôlles, les révisions…) J’en retiens les joies de la fin de l’année, quand les résultats d’amissibilité tombent enfin et qu’on se prépare aux oraux tous ensemble.

[/blockquote] Continuer la lecture...