[blockquote type="blockquote_quotes" align="center"]

Raphael BESSIS

Raphael Bessis Ipesup 2008, fondateur de Krama Heritage

L’association est très heureuse d’inaugurer sa rubrique sur ses Anciens avec Raphael Bessis. IPESUP de la promotion 2008, il intègre l’ESSEC et suit un parcours à l’ENSAE et à la Sorbonne en philosophie. Il a créé son entreprise Krama Héritage et a su donner une véritable image dynamique et responsable à un projet qui se veut porteur de la « mode solidaire de Paris à Phnom Penh ». Depuis le lancement du projet c’est toute une communauté d’héritiers Krama Heritage » qui s’est construite. Retrouvez son témoignage sur ses années IPESUP :

Quels souvenirs associes-tu à IPESUP ?

Tout d'abord, je tiens à dire que je suis très honoré d'être invité à inaugurer cette rubrique. Bien que les années prépa commencent à remonter, je reste attaché à IPESUP et vous faites un très beau boulot à donner vie à notre patrimoine commun. 

Les souvenirs que j'associe à IPESUP, c'est d'abord cette salle aux bancs bleus rue du Plâtre et la confrontation avec la moustache hostile de Dédé tous les mercredis matins à 8h. C'est toutes mes pauses dej passées à bosser mon vocabulaire comme un polar et mon super groupe de kholle, surtout quand on était côte à côte le tableau divisé en trois en kholle de maths. Mais les meilleurs souvenirs sont associés à la deuxième année: les cours miraculeux de Serge Lediraison sur l'action, le plaisir de voir Michel Miternique écrire ses cours à la craie comme si on était en 1920 et sa fameuse phrase "λ  est valeur propre si et seulement si", la surexcitation constante de Jean-Michel Daube, le cynisme génial de Fernandez quand il parlait du PP... C'est enfin l'adrénaline du concours, notamment la satisfaction d'avoir triomphé de cette satanée matrice Google à la Maths II (c'était nous).

Quel a été ton parcours depuis ta sortie d'IPESUP ?

Après mes deux années à Ipésup, j'ai intégré l'ESSEC en 2008 où mes meilleurs souvenirs ont été d'avoir créé et animé le talk show du campus à la radio pendant 3 ans avec mes potes et d'avoir beaucoup voyagé. J'ai connu mes premiers égarements en finance (beaucoup de gens passent par là en école) et prolongé mes études à l'ENSAE et en philo à la Sorbonne. Puis c'est au cours d'un voyage au Cambodge que j'ai eu l'idée de créer ma boîte, Krama Héritage. C'est une marque de foulards solidaires dont le but est de faire du foulard traditionnel du Cambodge un phénomène de mode tout finançant un projet solidaire local dans ce pays, et je bosse dessus en ce moment (www.krama-heritage.net)

Une anecdote à partager à propos d'IPESUP ?

J'ai des citations en stock: les classiques et cultes "tiens donc !" et "c'est évident" de Sergio bien sûr, le rire rauque et ininterrompu de Fernandez toujours rythmé par des petits mouvements de tête, une de Miternique : "Aaalorrs... Ici. Sommons.. Tiens, ça donne faim" (celle-ci m'a été rapportée). Nicolas Carrel: "Gerrrman, avec son beau G majuscule et ses belles bottes kaki". Le très apprécié "simple, naturel, efficace" de JM Daube. Et une belle de De Seguin pour terminer: "La classe aime-t-elle les breaks? Yes Elle Aime". Mais je pense qu'il faut avoir fait ECE pour la comprendre celle-là

L’association remercie Raphaël pour sa participation et vous donne rendez-vous très vite pour un prochain témoignage destiné à mieux connaître votre communauté d’anciens !

L’équipe IPESUP Alumni

 [/blockquote]