• Home
  • /Sujet: ' Paroles d’anciens '
  • /Page 3

Paroles d’anciens

[blockquote type="blockquote_quotes" align="center"]try-the-world-600x350

David Foult, Ipesup 2008, fondateur de Try The World

IPESUP Alumni vous propose une nouvelle chronique des anciens avec David Foult,  IPESUP de la promotion 2008. En janvier 2013,  David lance « Try the World », site de découverte des meilleurs produits gourmets du monde qui propose de recevoir tous les deux mois une box gourmet d'un pays différent. Forte d'une belle croissance depuis son lancement, sa start-up vient tout juste de lever des fonds avec succès ! Nous vous proposons de découvrir une interview de David sur BFM TV ainsi que sa "parole d'ancien" !

Quels souvenirs associes-tu à IPESUP ?

Quand je pense à Ipesup, je pense aux profs et aux élèves, aux salles voûtées où de belles rencontres ont eu lieu, aux petites tables et aux grands amis que je m'y suis fait. Je me rappellerai également toujours de certains concours blancs et de certaines colles, dont je tairai les notes...

Quel a été ton parcours depuis ta sortie d’IPESUP ?

Je suis sorti il y a 6 ans d'Ipesup - mon parcours est donc presque un "par-long": j'ai intégré l'ESSEC en 2008, j'ai fait pas mal d'assos (théâtre, radio, microfinance), je m'y suis fait de très bon potes et j'ai fait de beaux voyages; j'ai suivi le cursus droit et fait des stages intéressants (microfinance, marketing chez Danone, M&A chez Lazard, Ministère des Finances, 2 start-ups). Je suis parti à New York à la sortie de l'ESSEC pour étudier l'économie et les sciences politiques à Columbia, des sujets qui m'ont intéressé pendant mes études à IPESUP et a l"ESSEC. Le virus entrepreneurial m'a repris pendant mon master et j'ai très vite lancé Try The World, le Birchbox des produits étrangers. Try The World: Discover the world, one country at a time...

Une anecdote à partager à propos d’IPESUP ? (Les anciens, les profs, etc ?)

Les anciens d'Ipesup sont hypersympas. Quand je pense aux profs d'Ipesup, je pense au style décontracté de Mallet, aux plans de Cobast, aux références de Gauchon, aux centaines de milliers d'articles de The Economist de Daube, aux critiques bienveillantes de Fernandez, et aux paninis au poulet du vendeur de Notre Dame. Est-il encore là?  
[/blockquote]
[blockquote type="blockquote_quotes" align="center"] anne-browaeys

Anne Browaeys, Ipesup 1994, directrice générale adjointe du quotidien Le Parisien

L’association est très heureuse de poursuivre sa rubrique sur ses Anciens avec Anne Browaeys. IPESUP de la promotion 1994, Anne est aujourd'hui directrice adjointe du quotidien Le Parisien chez Amaury Medias. En Février 2014 Anne a été sélectionnée pour apparaitre sur la liste des 100 Leaders économiques de demain publiée par le Figaro Magazine avec l'institut Choiseul (voir le classement ici). Retrouvez son témoignage sur son parcours et ses années IPESUP :

Quels souvenirs associes-tu à IPESUP ?

L’excellence des professeurs avant tout : leur passion et leur exigence, très communicatives. Puis la solidarité entre les étudiants, une ambition collégiale.

Quel a été ton parcours depuis ta sortie d'IPESUP ?

Après mon année de prepa, j’ai intégré NEOMA (ex-ESC Rouen), puis j’ai commencé à travailler dans les télécoms (Orange Business Services) et dans l’industrie (Hayward), avant de rejoindre fin 1998 une agence digitale naissante, FullSIX. J’ai fait le choix, qui sera mon fil rouge depuis, de travailler sur un sujet qui me passionnait pour allier passion & carrière. En 15 ans, l’agence est devenue le leader français sur un marché en forte croissance. J’y ai accompagné des grandes entreprises françaises dans leur stratégie digitale (Renault, L’Oréal, Orange, Galeries Lafayette, …), ouvert le bureau de New York, puis dirigé le bureau français de 2007 à 2013. Depuis un an, j’ai rejoint Amaury Medias pour piloter les équipes commerciales du Parisien, un marque media qui touche 15 millions de français à chaque parution à travers son journal quotidien, ses magazines, son site et ses applications mobile.

Une anecdote à partager à propos d'IPESUP ?

« Le cœur a ses raisons que la raison ignore » : ma surprise en fin d’année de prépa lors d’un échange avec une étudiante PREPASUP brillante, reçue à l’ESSEC, qui m’expliquait qu’elle allait cuber pour avoir HEC … puisque c’était l’école dans laquelle elle voulait trouver son mari ! Chacun a ses raisons. Je ne l’ai pas jugée, mais j’étais surprise qu’elle puisse travailler autant pour cet objectif.

Merci encore à Anne pour son témoignage et à très vite pour un prochain témoignage destiné à mieux connaître votre communauté d’anciens !

L’équipe IPESUP Alumni

[/blockquote]
[blockquote type="blockquote_quotes" align="center"]

Raphael BESSIS

Raphael Bessis Ipesup 2008, fondateur de Krama Heritage

L’association est très heureuse d’inaugurer sa rubrique sur ses Anciens avec Raphael Bessis. IPESUP de la promotion 2008, il intègre l’ESSEC et suit un parcours à l’ENSAE et à la Sorbonne en philosophie. Il a créé son entreprise Krama Héritage et a su donner une véritable image dynamique et responsable à un projet qui se veut porteur de la « mode solidaire de Paris à Phnom Penh ». Depuis le lancement du projet c’est toute une communauté d’héritiers Krama Heritage » qui s’est construite. Retrouvez son témoignage sur ses années IPESUP :

Quels souvenirs associes-tu à IPESUP ?

Tout d'abord, je tiens à dire que je suis très honoré d'être invité à inaugurer cette rubrique. Bien que les années prépa commencent à remonter, je reste attaché à IPESUP et vous faites un très beau boulot à donner vie à notre patrimoine commun. 

Les souvenirs que j'associe à IPESUP, c'est d'abord cette salle aux bancs bleus rue du Plâtre et la confrontation avec la moustache hostile de Dédé tous les mercredis matins à 8h. C'est toutes mes pauses dej passées à bosser mon vocabulaire comme un polar et mon super groupe de kholle, surtout quand on était côte à côte le tableau divisé en trois en kholle de maths. Mais les meilleurs souvenirs sont associés à la deuxième année: les cours miraculeux de Serge Lediraison sur l'action, le plaisir de voir Michel Miternique écrire ses cours à la craie comme si on était en 1920 et sa fameuse phrase "λ  est valeur propre si et seulement si", la surexcitation constante de Jean-Michel Daube, le cynisme génial de Fernandez quand il parlait du PP... C'est enfin l'adrénaline du concours, notamment la satisfaction d'avoir triomphé de cette satanée matrice Google à la Maths II (c'était nous).

Quel a été ton parcours depuis ta sortie d'IPESUP ?

Après mes deux années à Ipésup, j'ai intégré l'ESSEC en 2008 où mes meilleurs souvenirs ont été d'avoir créé et animé le talk show du campus à la radio pendant 3 ans avec mes potes et d'avoir beaucoup voyagé. J'ai connu mes premiers égarements en finance (beaucoup de gens passent par là en école) et prolongé mes études à l'ENSAE et en philo à la Sorbonne. Puis c'est au cours d'un voyage au Cambodge que j'ai eu l'idée de créer ma boîte, Krama Héritage. C'est une marque de foulards solidaires dont le but est de faire du foulard traditionnel du Cambodge un phénomène de mode tout finançant un projet solidaire local dans ce pays, et je bosse dessus en ce moment (www.krama-heritage.net)

Une anecdote à partager à propos d'IPESUP ?

J'ai des citations en stock: les classiques et cultes "tiens donc !" et "c'est évident" de Sergio bien sûr, le rire rauque et ininterrompu de Fernandez toujours rythmé par des petits mouvements de tête, une de Miternique : "Aaalorrs... Ici. Sommons.. Tiens, ça donne faim" (celle-ci m'a été rapportée). Nicolas Carrel: "Gerrrman, avec son beau G majuscule et ses belles bottes kaki". Le très apprécié "simple, naturel, efficace" de JM Daube. Et une belle de De Seguin pour terminer: "La classe aime-t-elle les breaks? Yes Elle Aime". Mais je pense qu'il faut avoir fait ECE pour la comprendre celle-là

L’association remercie Raphaël pour sa participation et vous donne rendez-vous très vite pour un prochain témoignage destiné à mieux connaître votre communauté d’anciens !

L’équipe IPESUP Alumni

 [/blockquote]
[blockquote type="blockquote_quotes" align="center"]

gauchon-fdgg-2013 (1)

Pascal Gauchon lance Conflits, sa revue de géopolitique !

Pour célébrer le lancement de sa revue de géopolitique, Conflits, qui sera tirée à 40 000 exemplaires et disponible en kiosque dès vendredi 28 mars, Pascal Gauchon voulait passer un message à tous les Ipesup !

Découvrez son message et le premier éditorial ci-dessous !

 

[rev_slider gc1]

[rev_slider gc2]

[/blockquote]