[blockquote type="blockquote_quotes" align="center"]

11195542_10153188957700306_704657406_n

Yann Hirsch, Ipesup 2000, HEC, fondateur de HypnoHome

IPESUP Alumni vous propose une nouvelle chronique des anciens avec Yann Hirsch,  IPESUP de la promotion 2000. Diplômé d'HEC qui après avoir dirigé une agence de communication se lance dans l'aventure entrepreneuriale avec HypnoHome.com

Quels souvenirs associes-tu à IPESUP ? 

Avec le recul, j’ai tendance à ne me souvenir que du positif et ce qui reste est que ce fut le moment de ma vie où j’ai le plus appris, où mon cerveau a le plus été mis à contribution. J’en garde finalement un peu le souvenir d’un marathon couru au rythme d’un 100 m. Pendant on peut avoir l’impression que c’est dur et long et une fois terminé on a l’impression que c’est passé en un claquement de doigts.
 

Quel a été ton parcours depuis ta sortie d’IPESUP ?

Après ma sortie d’HEC, j’ai dirigé une agence de communication indépendante spécialisée dans le luxe et au bout de 8 ans, j’ai eu envie de monter mon propre projet. C’est alors que je me suis associé avec mon frère et que nous avons lancé une start-up dans le domaine des médecines dites alternatives : HypnoHome.com. Il s’agit d’une plateforme d’hypnose en ligne et à distance où chacun peut choisir son hypnothérapeute en fonction de leur spécialités (arrêt de tabac, régime, insomnie, etc.) et ensuite faire sa séance par webcam. 
Cela fait maintenant quelques mois que hypnohome.com est live et nous avons de très bons de retours de la part de nos clients.
 

Une anecdote à partager à propos d’IPESUP ?

Je me souviens encore d’une khôlle d’histoire avec Pascal Gauchon. Le sujet (heureusement pas le mien) tombe : « la mise en valeur de l’espace est soviétique des années 20 à nos jours ». Silence dans la salle qui comme cela arrivait souvent avec Gauchon, était pleine. Sur ce sujet quasi impossible, cet ami dont je garde l’anonymat compense sa connaissance avec de l’assurance, l’exposé se termine et les questions s’enchainent … peu de réponses. Vient alors cette question « quelle ville de l’Oural est connue pour sa production de fer ? », lassé de ne pas pouvoir répondre, il rétorque du tac au tac : 
« Fer-ingrad ! »
Là il s’est passé quelque chose d’assez particulier, 2 émotions opposées se sont rencontrés : l’envie de rire et … la peur (empreinte de respect) que pouvait nous inspirer notre cher Pascal Gauchon. Du coup, fou rire général mais silencieux de la salle !
Gauchon relève la tête, reste interdit l’espace d’un instant « tout le monde dehors… sauf vous ! »
Il l’a payé mais ce moment restera à jamais gravé dans ma mémoire.
 
PS : la bonne réponse était Magnitogorsk .
[/blockquote]