IMG_5448_resultat

Ipesup Alumni a invité Alexis Fontana, fondateur de l’association, à nous parler de son expérience de tuteur …

Pourquoi est-ce que tu as lancé le programme de tutorat ? 

Le programme de tutorat est un des piliers fondateurs du réseau Ipesup Alumni que j’ai initié en septembre 2013. L’idée est de permettre à chaque étudiant qui adhère à l’association de bénéficier d’un soutien personnalisé par un tuteur, ancien IPESUP, ayant récemment et brillamment intégré une école de commerce. L’objectif du tutorat s’inscrit dans la philosophie de la préparation d’excellence d’IPESUP. Le tutorat IPESUP Alumni n’est pas un programme de soutien scolaire et il ne s’agit en aucun cas d’apporter aux étudiants un soutien pédagogique car le corps professoral d’Ipesup s’en charge. Il s’agit avant tout d’apporter un soutien moral et des conseils de méthodes de travail rigoureuses aux étudiants. Nous partons du principe que la préparation à IPESUP est unique et pour bien conseiller un étudiant encore faut-il l’avoir expérimentée soi-même. Lors de ma classe préparatoire en 2012, j’ai moi aussi rencontré le besoin d’échanger sur mon expérience vécue. A cette époque, j’ai eu la chance d’avoir l’aide informelle d’un HEC, ancien Ipesup et voisin. Dès mon entrée à l’ESSEC, je me suis mis à travailler sur ce projet de programme de tutorat qui avait donc pour objectif initial d’apporter un cadre formel à ce besoin de partage d’expérience.

Est-ce que ça t’a plu d’être tuteur ? 

Dès le lancement du programme de tutorat,  j’ai manifesté mon envie d’y prendre part. Au cours de ces deux dernières années j’ai eu beaucoup de plaisir à accompagner trois étudiants de l’IPESUP en voie E (deux en classes de carrés et un en classe de bizuth). C’est avec grand intérêt que j’ai pu suivre l’évolution de ces étudiants aux profils très différents. L’expérience de cette année a été particulièrement gratifiante puisque l’étudiant que j’ai suivi a été tri-admissible et admis à l’ESSEC, classé troisième sur la liste d’admission finale du concours.

Qu’est-ce que ça t’a apporté ?

Comme je l’ai évoqué précédemment, c’est une récompense que d’avoir accompagné son filleul vers la réussite.  Etre tuteur,  c’est apprendre à partager  sa propre expérience, son savoir faire, son temps, son enthousiasme et son énergie. C’est aussi écouter, dialoguer, encourager l’élève lors des moments clefs de son année. Le tuteur doit être responsable, prendre conscience de ses propres qualités,  mettre des mots sur son expérience passée, savoir prêter main forte à son filleul et respecter son engagement. C’est avant tout l’opportunité de bâtir une relation de confiance avec son filleul qui, nous en prenons le pari, sera sûrement un futur camarade d’école de commerce !